Vous êtes ici : ADC > Historique
Imprimer
Imprimer
Historique


ADC Quelques repères historiques 1982-2012

Ce petit historique ne se veut ni exhaustif ni "officiel". Il donne quelques points de repère sur l'ADC, tant au niveau des activités extérieures que du fonctionnement interne. Il s'agit pour l'essentiel d'extraits d'un historique plus complet à usage interne rédigé en 2015 par Pierre Estoppey, historien. Les sources principales sont les archives de l'ADC (très incomplètes), l'ouvrage de Blaise Duvanel, La Suisse et ses chômeurs, ainsi que des entretiens personnels avec Nimrod Kaspi, Pierre Friedli et Frédéric Inaebnit. Merci de nous faire part de vos commentaires, précisions et correctifs à l'adresse de courriel suivante: .  





1982

Fondation de l'ADC. Dès le début, l'association nourrit le projet de créer une coopérative d'emploi pour les chômeurs. L'ADC édite La lutte des chômeurs, tribune qui paraîtra tous les quatre mois, avec une page en italien. La Ville de La Chaux-de-Fonds participe au loyer de la permanence à raison de 300.- francs par mois. 



1983

Début mars une permanence est ouverte le vendredi de 15h00 à 17h30 et le mardi de 20h00 à 22h00.

28 mars: dépôt au Château d'une pétition en 10 points, demandant notamment la mise sur pied de cours de recyclage et de perfectionnement professionnel, le paiement d'une indemnité journalière en cas de maladie ou d'accident et un allégement des dispositifs de pénalisation des chômeurs. 



1985

Une nouvelle permanence, ainsi que le Centre de rencontre des chômeurs ouvrent à la rue de la Ronde 21. Fondation d'une coopérative d'emploi temporaire pour chômeurs. Projet de repas populaires le vendredi soir.



1987 à 1988

1987: La coopérative Partage ouvre la friterie Le Tournesol sur l'Avenue Léopold-Robert.

1988: L'ADC déménage à la rue du Progrès 89. La permanence est assurée les mardis, mercredis et vendredis de 16h00 à 19h00. 



1988 à 1992

L'ADC est en veilleuse. il n'y a plus ni comité ni permanence. 



1989

Ouverture de l'atelier de couture Tricouti par la coopérative Partage, qui devient indépendante de l'ADC. 
https://lescouturiersdutemps.ch/wp-content/uploads/2017/06/19940203.pdf


1992

A partir d'avril, un groupe de chômeurs réactive l'association. L'ancien comité démissionne. Pas de désaccord, mais plutôt " la volonté de passer le témoin, 10 ans après". 

1er juillet: dépôt à l'Office du travail d'une pétition demandant la dispense de timbrage pendant les vacances horlogères. les chômeurs seront dispensés de cette obligation du 13 au 31 juillet.  

Automne: l'ADC trouve enfin un local définitif, rue de la Serre 90, qu'elle partage avec le Syndicat Industrie et Bâtiment (SIB).  



1993

20 février: participation à la manifestation nationale à Berne contre la baisse des indemnités de chômage. 

23 mars: manifestation au Locle contre la démolition d'un bâtiment par l'armée, alors que de nombreux ouvriers du bâtiment sont au chômage. L'armée quitte le chantier le 30 mars, laissant la place à une entreprise locale et aux Travaux Publics de la ville.

Printemps: les ADC romandes se fédèrent au sein de la FEDAC, dont le siège se trouve à Bienne. Le 18 juin, création de la Coordination cantonale des ADC.

Septembre: campagne pour le référendum contre l'Arrêté fédéral urgent du mois d'avril réduisant les indemnités chômage de 80 à 70% du salaire.

Octobre: L'ADC reçoit 15'000.- francs de la Chaîne du bonheur.  



1994

3 mars: diffusion de l'émission Temps Présent sur le relèvement de l'âge de la retraite des femmes, avec la participation de l'ADC. 

Début avril: vol de l'unique ordinateur.  

Juin: L'ADC offre au service de l'emploi la sculpture intitulée Crise, oeuvre de Korrigan l'Indien.

19 octobre: participation à l'émission de la TSR Le Grand Chambardement, sur le thème "La société des exclus".  



1996

Novembre : rénovation des locaux

18 décembre: présentation du projet d'étude de Blaise Duvanel, sociologue, sur la condition des chômeurs en Suisse.  



1997

Comité du 8 janvier: l'ADC décide de lancer un référendum contre l'Arrêté Fédéral Urgent sur le financement de l'assurance chômage, qui prévoit notamment une baisse des indemnités (voté par le Parlement le 13 décembre 1996). 

Comité du 22 janvier: le référendum est remis en question suite à l'annonce de l'Union Syndicale Suisse et du Parti socialiste qu'ils ne le soutiendront pas. Finalement la majorité des membres décident de poursuivre l'action. 

Janvier-mars: récolte, tri, validation des signatures. 

Par un arrêté du 5 février, le Conseil d'Etat déclare la coordination cantonale des associations de défense des chômeurs d'intérêt public.

16 février: émission de la TSR Droit de cité sur l'ADC et le référendum.

24 mars: dépôt à Berne de plus de 50'000 signatures, dont 18'000 récoltées par l'ADC.

14 juin: Amsterdam. Participation à la Marche européenne pour l'emploi et contre la précarité et l'exclusion, qui réunit plusieurs dizaines de milliers de personnes réclamant que la question de l'emploi ainsi qu'un volet social soient inclus dans le traité de Maastricht II.

28 septembre: le référendum est accepté par 50,8% des voix. L'ADC a gagné son pari fou.  



1998

Lancement du référendum contre la révision de la loi sur le travail du 20 mars.

25 mai: conférence de Kaspar Villiger au Club 44 pour présenter son projet Objectifs budgétaires 2001. Manifestation organisée par l'ADC et la gauche syndicale. Le 26 août, une interpellation sera déposée au Conseil général, intitulée Les SA rouges sont de retour. Elle sera jugée "intolérable" par le Conseil communal.

Deux ordinateurs sont mis à disposition des chômeurs.

Fin de l'année: affrontement difficile entre la coordination et les autorités cantonales à propos des mesures de crise cantonales (salaires et accès à ces mesures).  



1999

Subvention cantonale de 16'500.- francs pour le premier semestre et de 13'700.- pour le deuxième (en fonction du nombre de demandeurs d'emploi). 20'000.- francs de la part de la Ville de La Chaux-de-Fonds. 

19 janvier: pétition contre les mesures de crise déposée au Château, lors d'une manifestation regroupant environ 150 personnes.

Chiffres de l'année pour les permanences: 1940 passages de demandeurs d'emploi, 97 dossiers ouverts, 108 CV, 111 offres d'emploi.  



2001

35 repas sont servis en moyenne à midi. 

Collaboration au travail de recherche de l'Université de Neuchâtel intitulé "Pauvretés cachées: Biographies", mené sous la direction du Professeur Stéphane Rossini.

Décembre: don de 6'000.- francs de la Loterie Romande pour l'achat de trois ordinateurs. 



2002

Mai: parution du livre de Blaise Duvanel La Suisse et ses chômeurs: la politique de la méfiance

10 novembre: débat avec le Conseiller Fédéral Pascal Couchepin lors de l'émission de la TSR Droit de cité.  

27 septembre: manifestation sur l'avenue Léopold-Robert pour soutenir le référendum contre la 3ème révision de la LACI.

Novembre: échec du référendum contre la 3ème révision de la LACI.

6 décembre: fête pour les 20 ans de l'ADC.  



2003

30 septembre: manifestation au Château pour le droit à 120 indemnités supplémentaires, inscrit dans la LACI mais auquel le Conseil d'Etat est opposé. La mesure entrera en vigueur le 1er février 2004 dans les Montagnes. 

21 décembre: vente de parasols (parachutes) dorés à Espacité et au marché.

Chiffres de la permanence: 467 CV, 212 offres d'emploi, 210 recours et démarches administratives.  



2004

17 juillet: l'ADC accueille le Conseiller d'Etat Bernard Soguel et ses principaux chefs de Service pour un débat. 

La commission tripartite chargée de l'observation du marché du travail demande à l'ADC de lui signaler les cas pouvant laisser croire à une sous-enchère abusive et répétée.

Recherche de nouveaux locaux, sans résultat.  



2006-2007

2006: subvention cantonale de 81'000.- francs pour les deux ADC du Canton (réduction de 10%)

2007: la subvention cantonale est réajustée (90'000.- francs).

Novembre 2007: projet d'une convention de dépôt des archives de l'ADC à la Bibliothèque de la Ville. Cette convention ne sera pas réalisée, probablement pour une question de protection des données.

28 repas servis en moyenne chaque semaine. Ouverture tous les matins, plus les mardis de 13h00 à 18h00.  



2008

L'ADC renonce à organiser son repas du jeudi pour se recentrer sur les activités directement liées au chômage et aux chômeurs (présentation du projet Bistro social, juin 2008). 

Mise en place du site Internet.

Don de 20'000.- francs de la Loterie Romande pour l'achat de matériel pour les nouveaux locaux.  



2009

9 janvier: inauguration des nouveaux locaux, rue du Premier-Mars 15. 

Participation à l'émission de la TSR TTC (Toutes Taxes Comprises), diffusée le 24 août.

Nouveau logo, créé par l'atelier Diaphane. Enseigne en métal crée par Lucas Schlaepfer.

19 novembre: conférence à l'ABC avec Blaise Duvanel pour expliquer le contexte et les enjeux de la 4ème révision de la LACI.  






2010 et 2011

Juin 2010. action Cacophonie contre la 4ème révision de la LACI tous les vendredis autour de la Grande Fontaine. Sortie du clip et du CD LACI j'me réveillais par Julien Zeppo dans le cadre de la votation contre la 4ème révision de la LACI. 

2011: refus du Canton d'augmenter la subvention annuelle pour l'ADC et l'ADCN de 110'000.-à 210'000 francs.  



2012

Don de 40'000.- francs de la Loterie Romande pour financer le projet du 30ème anniversaire



Nous avons besoin de vous !

Nous avons besoin de vous pour continuer nos actions.

Pour vos dons :
CCP 23-3121-1

Bulletin d'adhésion 

 


Contacts

ADC - Association pour la Défense des Chômeurs
Rue du Premier-Mars 15
Case postale 
2301 La Chaux-de-Fonds

032 913 96 33

Horaires d'ouverture:

Lundi et vendredi fermé.

Mardi, mercredi et jeudi ouvert de 09h00 à 12h00   et de 14h00 à 17h00.

 

Carte de légitimation pour demandeur d'emploi

 

 En tant que chômeur-euse, vous pouvez bénéficier de rabais lors de diverses activités culturelles et sportives (théâtre, musée, piscine, etc.) ainsi que chez certains commerçants    

Vous pouvez consulter la liste de rabais en suivant ce lien.

N'HESITEZ PAS A LA RECLAMER AUPRES DE VOTRE ORP! 

En savoir +

 

Nous somme soutenus par les institutions publiques suivantes:




En savoir +